2011-10-10_09-28-46_971

Der Col de Petit Saint Bernard

Nous allons vous raconter la formidable épopée des Cyclorêveurs à travers les Alpes !

Ça commence comme ça : les Cyclorêveurs ont tout prévu, ils partent mi-septembre, prévoient de passer le col du Petit Saint-Bernardavec même une super étape à la Rosière grâce à Lou², début octobre, soit, largement avant les premières grosses neiges.


Nous, Guilhem et Eglantine, parcourons la France en temps et en heure (trop forts) !
Arrivés à Albertville sous une pluie incessante, le col du Petit Saint-Bernard, et tous ses copains, ferment sous notre nez.
C’est encore tôt dans la saison, les “Albertvillageoischez qui nous avons débarqués en plein week-end pensent bien que les cols vont réouvrir sous peu, et nous avons envie de les croire.
Nous arrivons donc à Moutiers le dimanche, cette villebase de beaucoup de stations de ski est bien triste un dimanche pluvieux d’octobre. Et surtout, les Moumoutes (habitants de Moutiers bien-sûr !), sont convaincus eux, que les cols ne vont pas réouvrir de si tôt, d’ici Avril peut-être. Alors, nous pensons bien au chalet qui nous attend là-haut, on se dit que ce serait chouette d’accueillir la famille Tchegun chez eux pendant la saison, mais ça ne va pas nous faire beaucoup avancer
Nous envisageons différentes solutions : taxi, train, traîneau, camion (pouet! pouet !), et dans un premier temps, nous faisons demi tour et retournons péniblement vers Albertville.

Und das ist, c’est au Mc Do, et grâce au wi-fi, que nous nous décidons à bifurquer vers le tunnel du Mont-Blanc pour faire du camion-stop !
Là, maintenant, nous sommes à Megève, il pleut, il ne fait pas chaud, le Mc Do ouvre dans une heure et nous savons déjà que leur machine à café ne fonctionne pas. Tant pis, il paraît que ça devrait se dégager cet après-midi, nous devrions pouvoir aller jusqu’à Chamonix, tant pis pour la vue sur le Mont-Blanc.

To be continued !