CAM_5185.jpg

Les temples d’Angkorpar où commencer ?

CAM_5109

Et bien vous allez nous suivre !

Nous avons beaucoup à vous montrer au sujet des temples, et peu à vous dire, alors vous allez faire la visite avec nous, en images surtout !

En général

CAM_5150

CAM_5067Ce qu’il reste de la capitale des Khmer a été construit entre le 9e et le 12e siècle. Certains monuments ont été modifiés ou restaurés dans la suite de l’histoire, comme Angkor Vat ou le Baphuon, mais la plupart sont restés “oubliés” pendant plusieurs siècles. Depuis la redécouverte des temples à la fin du XIXe siècle par les colons français qui cherchaient des terres pour leurs plantations d’hévéas, il y a eu des restaurations, puis des pillages, puis les deux en même temps, et entre temps la guerre; bref c’était mouvementé. Ce que nous voyons aujourd’hui est entre le tas de pierres envahi d’arbres et le temple fraîchement restauré, de quoi alimenter nos débats sur l’archéologie, l’architecture et le patrimoine comme vous le verrez plus tard.

détails

CAM_5047Nous avons pris trois jours pour explorer ce site, et ce n’est pas de trop tellement c’est grand et varié ! (on dit que pour se rendre compte de l’ampleur de l’endroit, il faut imaginer visiter Paris, dont il ne resterait que les Eglises !)

Nous, on mélange un peu tout, alors je n’en dis pas plus sur l’aspect historique et géographique de la chose, je risquerai de me tromper de trop.

CAM_5122Ce qu’on peut vous raconter par contre, ce sont nos impressions à nous, ce que nous avons pu penser, ressentir, imaginer lors de nos déambulations

CAM_5151

Notre visite des temples

Angkor Thom – la cité

CAM_5138

CAM_5077Le premier jour, nous sommes partis à trois fois deux roues et nous avons fait le “petit tour” qui nous a permi d’avoir un bon aperçu de la cité d’Angkor Thom. Plus qu’un temple, c’est une vraie cité, construite par Jayavaraman VII, roi des Khmers vers le 12e siècle, aujourd’hui reconnu presque comme une divinité. Dans ce complexe, il y a tout ce qu’il faut pour la vie de base d’un roi : un grand palais, un petit bassin de pCAM_5083lusieurs hectares avec des nénuphars dedans, un parcours initiatique (mais nous avons une autre théorie à ce sujet) et plein de temples pour toute la famille (et oui, Jaya… VII a fait construire un temple pour sa mère et un autre pour son père en plus des quelques “petits” édifices par-ci par-là).

CAM_5076

CAM_5105

CAM_5114

CAM_5117

Le soit-disant parcours initiatique

CAM_5158

Le long du palais royal, nous nous sommes promenés sur la terrasse des éléphants. Cette grande esplanade est couverte de représentations d’éléphants (ce qui montre qu’un jour, il y avait bien des éléphants dans ce pays, et en plus, ils étaient domestiqués !), et jonchée de grands escaliers.

CAM_5304

Récemment, des chercheurs archéologues ont fait une découverte, au bord de cette terrasse, ils ont trouvé une zone ensablée. En creusant, ils se sont rendu compte qu’il y avait un double mur, comme un couloir au pied de la terrasse, mais avec des bas-reliefs extraordinaires. Les spécialistes parlent de parcours initiatique, un passage conçu exprès pour le travail sur soi : en passant au milieu de tous ces personnages sculptés, cela permettrait d’accomplir une recherche intérieure.

CAM_5164

CAM_5157Mais nous avons une autre interprétation, beaucoup plus réaliste d’après nous. Le premier roi avait fait sa déco avec les bas-reliefs à la mode, mais le roi d’après, trouvant cela complètement ringard, a voulu changer, ça se comprend. Mais ce n’est pas facile de refaire la déco quand celui d’avant a déjà tout griffonné, alors plutôt que de casser, il s’est dit qu’il allait dresser un nouveau mur devant le premier. Ca fait d’une pierre plein de coups, parce qu’il change de déco, il élargit sa terrasse et il n’a pas à détruire ce qui est déjà là. Et comme la pierre et la main d’oeuvre ne manquent pas, c’est facile ! On nous réfutera qu’à certains endroits, les deux côtés des murs du “couloir” sont sculptés, mais c’est très rare, et cela correspond sûrement à des “pierresd’entraînement” recyclées pour le vrai mur.

CAM_5155

CAM_5165Nous pensons bien exposer cette théorie révolutionnaire aux archéologues et historiens du monde entier, mais on attend notre retour, c’est plus sage !

Le Baphuon – temple montagne

CAM_5171

CAM_5181Au sein de la cité, juste à côté du palais royal, il y a un drôle de temple. 最后,, drôle quand c’est la première fois qu’on en voit de ce genre et de cette taille, 因为最后, à Angkor, beaucoup de temples ont cette forme de pyramide sur laquelle on ne peut circuler qu’à l’extérieur.

CAM_5177

Mais le Baphuon a une autre particularité. Au XVIe siècle, les admirateurs du Bouddha ont pensé que plutôt que de laisser ce tas de pierre continuer à s’écrouler, ils allaient l’utiliser pour onstruire un Bouddha couché. Il y a donc une grande partie des pierres du temple (soit déjà écroulées, soit démantelées pour l’occasion) qui ont été utilisées et retaillées pour réaliser la sculpture sur toute une face du Baphuon.

CAM_5176

CAM_5180Au moment de la restauration du temple, entreprise par des français, la grande question était de savoir s’il fallait restaurer le temple tel qu’il était initialement ou au contraire, garder les modifications intervenues au cours de l’histoire. Le débat est intéressant ! L’équipe a choisi la deuxième option, qui fait que jamais nous ne pourrons voir le Baphuon tel qu’il était à son origine…

CAM_5185

Ne soyez pas en reste, vous nous avez suivis dans notre première journée de visite, il en reste deux, et pas des moindres !

CAM_5510

CAM_5324

CAM_5315