Le voyage en numérique (1/2)

Sujet qui fait débat, faut-il partir high-tech ou low-tech pour un voyage au long cours ? Du genret’es un vrai aventurier ou pas ?“. Nous avions pris le parti du high-tech, c’était le côté un peu geek d’avant départ. Le ferions nous à nouveau ? Un peu moins sûr

Dans tous les cas, voici ce que nous avions choisi, et pourquoi !

Emportez une encyclopédie !

N’avez-vous jamais eu envie en voyage d’en savoir un peu plus sur le pays, la région ou la ville que vous traversez ? N’avez-vous jamais eu envie de trouver le nom de tel animal vu par hasard sur le chemin, ou juste envie d’apprendre quelque-chose de nouveau sur un sujet quelconque ? Sûrement que si, et pour ça Google est votre amiSauf qu’en voyage, votre ami n’est plus là, surtout au fin fond de l’Asie Centrale par exemple !

La solution existe pourtant : emportez une encyclopédie avec vous ! Tout y est, avec photos pour illustrer le tout, piden más ? Trop volumineux ? Pas avec le numérique !

L’encyclopédie libre Wikipédia est LA référence du moment, et si beaucoup se plaisent à décrier les informations qu’elle contient, je pense qu’avec un peu d’esprit critique, en jaugeant le côté potentiellement polémique de l’article, on peut apprendre beaucoup de choses pas trop fausses !

Sur le PC

La totalité des articles est disponible au téléchargement dans un fichier unique, lisible par un petit programme adapté : Kiwix. On se retrouve alors avec tout Wikipédia en mode hors ligne sur le PC, prêt à être consulté !

En détail : pour récupérer tout cela facilement, je vous conseille de télécharger le logiciel Kiwix (disponible sous Windows, Linux, MacOS ou Android), puis d’ouvrir le programme et de télécharger le fichier de wikipédia en français directement depuis la bibliothèque. Si vous voulez télécharger directement wikipédia, suivez ce lien : Wikipédia fr. Le fichier .zim fait tout de même 15Go en 2012 (le mien, datant de 2010, ne fait que 10Go !). L’indexation du fichier .zim permet en outre de rechercher n’importe quel mot dans l’article, et pas seulement dans le titre de l’article. Presque indispensable à mon avis, cela requiert encore plus de place sur le disque dur et un temps de traitement très long. Il peut être intéressant, si l’on a une bonne connexion, de télécharger la version pré-indexée (Windows uniquement) !

Sur un iPod

Une application, Minipédia, permet d’avoir sur son iPod une version allégée de Wikipédia : seulement les 10’000 articles les plus consultés (on se demande parfois pourquoi certains articles font parti de ce TOP 10’000,pero bueno, c’est une autre histoire !). Cela a plusieurs avantages : cela ne prend pas trop de place sur l’iPod, qui n’est pas très volumineux, tout en permettant de trouver rapidement une information à la volée (c’était à quelle date l’invasion mongole déjà ??), et, en bonus, cela permet de jouer à question pour un champion avec l’autre lorsqu’on s’embête un peu ! En effet, vu qu’il n’y a qu’une sélection d’articles, en cliquant surarticle au hasardon tombe toujours sur quelque chose de pas trop difficile à faire deviner en lisant juste la description !

ex :XXX, surnoméThe Genius”, est un chanteur compositeur arrangeur et pianiste américain, dont la carrière fut riche en différents styles musicaux : le jazz, le gospel, le blues, […] et le style qu’il créa : la soul…” je suis je suis ?? Réponse : Ray Charles !

Avec le voyage, les découvertes que l’on fait sont extrêmement nombreuses, et pour les approfondir sur le vif, nous avons vraiment apprécié ce petit plus, qui justifie presque à lui seul d’emporter un petit netbook de voyage avec soi ! Nous ne comptons plus le nombre d’articles que nous avons consulté pendant le voyage !

N’oubliez pas votre bibliothèque !

Un aspect positif aussi de ne pas avoir à travailler toute la journée, est d’avoir du temps, voir beaucoup de temps, qui peut être mis à profit par exemple pour lire des romans, des fables, des essais philosophiques ou autre histoires ! Pour cela, rien de tel qu’une petite bibliothèque pour pouvoir choisir selon son humeur le livre approprié

Pour celui-là c’est facile, on en avait parlé plusieurs fois au cours du voyage : il suffit de se doter d’un e-book !

Pour rappel, un e-book est une sorte de tablette en noir et blanc dont l’écran à la particularité d’être l’équivalent en terme d’apparence d’une feuille de papier imprimée. Cela ne fatigue pas les yeux, car il n’y a pas de rétro-éclairage, et que le contraste entre le blanc du fond et le noir des caractères est excellent. Il faut par contre utiliser la lumière ambiante ou sa frontale pour lire dans l’obscurité, et on oublie le côtédo it alldes tablettes avec un e-book : afficher un livre est à peu près la seule chose qu’il sait faire, mais ça tombe bien c’est ce qu’on lui demande !

Nous étions parti avec un modèle Sony, mais nous avons changé en cours de voyage suite à son vol lors d’une visite de monument en Chine. Notre deuxième e-book était un Kobo, et nous en étions plus satisfait que le premier (meilleures autonomie et ergonomie entre autre).

 


 

Fin du premier article ! Il reste encore quelques petits points à dévoiler, mais chaque chose en son temps ! A bientôt !