Category Archives: Handwerk

JAP_1793

Diese alten Werkzeuge

Einige von euch kennen mich kennen reichte nicht mehr um mich Traum : einer verlassenen Werkstatt, alte verrostete Werkzeuge, stecken, Schubladen und Zeit für das stöbern…

Dies ist unerwartet, aber es ist ein Teil der Vorzüge des WWOOFing in Japan !

Wann macht es zu einem Produzenten von Reis Nebensaison zu besuchen und gibt es nicht viel zu tun in den Bereichen, Es gibt die Möglichkeit, in anderen Bereichen zu graben : Maya Astrologie, Hefe-Reis und seine Vorteile und, Natürlich, der workshop !

Ich hoffe, dass diese kleinen Bilder ebenso wie mir einige-e-s begeistern !

Und haben einige Fragen über die Verwendung einiger dieser Tools, und nun wissen Sie, dass auch !

JAP_1800 JAP_1825 JAP_1827 JAP_1829 JAP_1831 JAP_1841 JAP_1843 JAP_1846 JAP_1848 JAP_1852 JAP_1859 JAP_1868 JAP_1874 JAP_1877 JAP_1887 JAP_1889 JAP_1891 JAP_1894 JAP_1896 JAP_1900

La topographie de la région permet un dénivelé naturel important idéal pour ces fours

On a vu des dragons !

 

Mais… des FOURS dragons !

Quelle joie pour une prétendante apprentie céramiste ! Vous rendez-vous compte ? Tomber sur des authentiques fours dragons, So, en plein Yunnan, sans prévenir !

Ach ! C’est tellement génial qu’il faut absolument que je vous explique de quoi il s’agit et comment tout cela nous est arrivé ! Continue reading

MON_6971

Natürliche Bögen, 100% Bio !

Dies könnte für die Bögen Werbung sein, dass wir die Chance hatten, in der Mongolei zu beobachten. Zum Glück ist dieses Land, Im Gegensatz zu vielen anderen, nicht gesättigt in Zeichen und Werbeslogans, aber wir haben die Möglichkeit, zurück zu kommen. Zurück zu unsere Schafe :

Wir hatten in der Tat die Chance, eine Fabrik für mongolische Bögen zu besuchen, der einzige weiterhin Bögen auf traditionelle Weise herstellen.

Wir sehen in diesem Bild zwei keine gespannten Bögen, die nächste eglantine, dann eine gezogene Bogen, unter den Leder Köcher. Beachten Sie, dass die gezogene Bogen anders als seine Krümmung verbogen wird “natürliche” : muss hart um diesen Bogen zu biegen !

Was ist die traditionelle Art und Weise ? Gerade wie Sie vor dem Aufkommen der Kunststoffe und neue Materialien mit Eigenschaften ohne gemeinsame Maßnahme, und ohne die wir nicht mehr wissen heute. Kleinen test : Was hast du als ein Objekt nicht mit Kunststoffen ? Schwer - das ist ?

Aujourd’hui, Bögen werden mit mehr technischen noch als vulgär Kunststoff hergestellt.. Composite-Materialien, die ich schätze, Kombination aus Steifigkeit und Elastizität : im wesentlichen Fasern aus Kohlenstoff und Polymere, Wenn meine Erinnerungen an die Kursunterlagen gut sind.

²
Sehr gut all dies, und wir können tatsächlich sehen die Wettbewerbe des Bogenschießens auf Ziele in 500 m, so dass genügend Zeit für die Bogenschützen ein Getränk bis zum Ziel die Turmspitze erreicht.
Die traditionelle mongolischen Bögen sind nicht so stark oder so leicht wie die neuesten Modelle professional, aber waren ziemlich verflixt wirksam : auch auf lächerliche Kleinpferden, Ihre Nutzer können, auf einmal, erobern Sie die Hälfte des Kontinents Dank Ihnen.

Comment, Es gibt ungefähr 700 ans, Während den Bogen als Waffe wahrscheinlich gewesen ist 20 000 ans, die Mongolen könnte entwerfen und fertigen so effektive Bögen ? Was ist das Geheimnis ?

Ich hatte nicht gedacht, aber ich dachte, dass die Bögen “nach vorne” wurden einfach besonders weiches Holz, Wir hatten als die Bögen, die wir wann gemacht kleine. Nun, das ist überall der Fall, außer unter den Mongolen !

Haben Sie nicht ganz besonderes Holz, und wird nicht sehr sesshaft zu versuchen, wachsen, die mongolischen Nomaden erfunden hatte ihre eigenen composite-Materialien, mit dieser Art und Weise des Lebens zur Verfügung gestellt : Tiere !

Hier ist das Geheimrezept, Schließlich nur die Zutaten :
• Hörner
• Sehnen bei Pferden
• Holz Rentier
• Schläuche
• Os
• Holz
• Federn
• Natürliche Harze
• Leder
• Schlange oder Fisch Haut (für die Dekoration !)

Herstellung von Bögen… rudimentäre !

Die kleine “mehr” Mongolisch ist hier das Pferd Sehne : flexibel, aber extrem widerstandsfähig in Traktion, Es wird verwendet, auf einem Träger in Horn, auf der Außenseite des Bogens, stecken im Harz. Die Enden des Bogens, die sehr starr und resistent gegen Stöße werden müssen, Rentier-Holz geschnitzt sind. Das Seil ist in Mut gemacht., Während hölzerne Pfeile, mit Stabilisatoren in Feder und Knochen Punkte.

All dies braucht Zeit, aktuelle vier Monate des verarbeitenden Gewerbes (!), und kostet ca. 500$ ausgestattet mit Leder für die drei Pfeile Köcher.

Es ist sehr interessant zu sehen, dass diese Funktion des verarbeitenden Gewerbes noch verwendet wird, Aber wenn die Methode wahrscheinlich dasselbe wie derjenige ist, der die “Erfolg” Diese Waffe zum Zeitpunkt des Dschingis Khan, Ich bin mir nicht sicher, dass die Qualität und die Haltbarkeit ist immer noch da : um dies zu überprüfen, Er hätte zu sehen, ob die Mongolen, während des Festivals der Bogenschützen, zum Beispiel, weiterhin verwenden Sie diese Art von Bögen.

Cela étant, für Liebhaber oder Sammler von Bögen, Ich denke, dass ein Stück wie dieses keinen Preis hat !

DSC_4045

La Création (pas de fausse alerte, je ne suis pas entrée dans les ordres)

[Vous êtes dans la rubriqueréflexions”, parce qu’à force de pédaler, ça commence à cogiter.
Comme nous n’avons pas forcément les mêmes sujets de prédilection avec Guilhem, et surtout, comme nos réflexions prennent rarement le même chemin, j’écris cet article en mon nom.]

(tiens, j’avais les cheveux propres à cette époque !)

Alors voilà, j’aimerais aborder le sujet de la création, parce que, même si je ne m’y attendais pas avant le départ (enfin, pas à ce point là!), ça me manque terriblement !
J’entends par création ces activités qui permettent de s’exprimer, de construire et d’échanger. Pour moi avant de partir, c’était danser, jouer du saxo avec les Chapoum, fabriquer des bijoux, bricoler et faire des projets pour Gievremont ou le Morimont, parler scène avec les coupines, monter des films pour le FFFG, etc. .

Je croyais pouvoir me prémunir de ce manque en emportant de quoi dessiner, tricoter et jouer de la musique, mais ça ne fonctionne pas. Je m’explique :
J’ai bien un carnet, des crayons et de l’aquarelle, mais je ne les maîtrise pas du tout, je ne sais pas dessiner. Pour le moment, je m’exerce, j’essaie de trouver toute seule le moyen de m’exprimer sur du papier en pratiquant, sans trop savoir où aller. Ce n’est pas facile, les premiers essais ne sont pas forcément très encourageant, et je ne suis pas sûre qu’au retour, je sois enfin capable de dessiner ce que j’ai dans la tête
J’ai une flûtine et un harmonica aussi, mais c’est le même problème que pour le dessin, je ne sais pas jouer (ou juste que du reggae…), j’apprends doucement. Und dann, Guilhem a beau garder son calme olympien à la sortie de ces instruments, c’est quand même plus énervant que les coups de crayons sur du papier
J’avais de la laine, je me suis fait un bonnet, cool! mais il ne m’en reste presque plus. Et en plus, je n’ai pas emporté le lot d’aiguilles qui permettrait de tricoter n’importe quoi. Je ne peux faire que des trucs tout petits.
Je pourrais danser aussi, il n’y a besoin d’aucun outil pour ça (à part un corps en forme, ce qui, heureusement, est le cas !), et en plus, je sais faire (il paraît) ! Mais, sans partenaire, ni prof, ni public (voire les 3 en même temps, pour certain), ça devient un simple entraînement et l’aspect créatif disparaît.
Il y a le film, ça, ça fonctionne, vous en avez la preuve ! Mais faire du montage sur un i-Phone avec des séquences qui bougent de partout, sans son digne de ce nom, ni effets, on ne peut pas appeler ça de la création. Quant à filmer de bonnes séquences avec l’appareil photo en vue d’un film de maboule, on le fait, mais attendre le bon PC du retour capable de monter ces images, avec du bon son, des bruitages et tout le toutim, c’est un peu frustrant

Voilà, je me suis donc rendu compte que la création qui me manque, c’est celle qui demande du temps. C’est celle qui demande des essais, puis des critiques, des reprises et à nouveau une confrontation à unpublic”, jusqu’à trouver le bon agencement, la bonne transmission de pensée, le bon geste qui fait que ce qu’on a au fond de soi peut sortir et trouver un écho chez quelqu’un d’autre.

Alors voilà, je ne suis pas douée en écriture. Parmi les modes d’expression, c’est sûrement le plus délicat : si puissant par son universalité, et si banal et fade lorsqu’on ne le maîtrise pas. Il demande une rigueur d’esprit et une clarté de pensée que je n’ai pas, mais écrire et avoir des réponses est peut-être justement le meilleur moyen pour acquérir ces qualités, c’est comme pour l’aquarelle, j’essaie, sans arriver à exprimer complètement ce que j’ai dans les tripes !

Schließlich, même si vous trouvez ça fade et banal, vous connaissez maintenant ma situation actuelle et ma recherche de moyens de pallier à ce manque que rien ne comble en voyage. Il n’y a sûrement pas de solution à cela, et peut-être que ce n’est pas plus mal. Finalement, nous voyageons sans contrainte, même pas celles d’un projet créatif, et c’est très bien comme cela. La création demande une routine, un matériel et un travail qu’on ne peut pas mettre en place dans ce voyage tel qu’on le réalise.


C’est juste un constat surprenant : je suis créato-dépendante, maintenant j’en suis sûre ! (Peut-être est-ce un éclairage pour une direction professionnelle à prendre au retour ? C’est un autre débat qui nous travaille également, même s’il est loin). Il faut juste que j’apprenne à vivre sans ma drogue ! Ausstehende, je prends du recul, les idées s’entassent, ça gamberge dans ma caboche, bref, quand l’occasion se présenterasûrement au retour, ça va exploser !!

En exclu pour vous, quelques échantillons de la deuxième série du Labo de Loby, créés et vendus (quasi en totalité) avant notre départ !


Une des seules pièces qui ont échappé à la rafle d’avant départ, avis aux amateurs !

Loby Labor !

Eglantine part, mais Eglantine a des idées derrière la tête qu’elle aimerait vous faire partager avant de partir !

Um zu beginnen, la première collection du Labo de Loby en l’honneur des BricolGirls.

Exclamez-vous, esclaffez-vous, peu importe, du moment que vous réagissez !

Collier entre papillon et dentelle, il était un écrou :
Collier entre papillon et dentelle, il était un écrou

Sautoir lampe de phare :
Sautoir lampe de phare

Enfin une bague au niveau :

Collier envraiechaîne :

Collier en

Collier à roulement :

Collier à roulement
Boucles d’oreilles légères comme une plume ou comme une vis en titane :
Boucles d'oreilles légères comme une plume ou comme une vis en titane

Collier serre-mandrins (ça peut toujours servir !) :

Collier serre-mandrins (ça peut toujours servir !)

Sautoir à la pêche au vis :
Sautoir à la pêche au vis

Sautoir clef Peugeot :
Sautoir clef Peugeot

Shooting Lobyesque (merci au photographe !)
Shooting Lobyesque

Voilou, vous en savez un peu plus ! Et pour en savoir encore plus, n’hésitez pas à laisser un commentaire !
N’attendez pas le prochain New York Fashion Show pour les découvrir, il sera trop tard !

Retrouvez la page sur le Labo de Loby !