TKM_2365

Туркменистан

On nous avait raconté toutes les anecdotes les moins cool à propos du passage des douanes du Turkménistan, mais finalement, tout s’est bien passé pour nous, entre le douanier iranien pas trop réveillé qui nous fait remplir son cahier nous-même, le camionneur qui passe juste devant nous avec son paquet de beuh et les formulaires turkmènes que nous remplissons un peu n’importe comment, tout se passe plutôt bien ! Et dans le no man’s land entre l’Iran et le Turkménistan, liberté : Eglantine enlève le voile, enfin !

Les portes de “ville” en plein désert !

La route est longue et droite… surtout droite, et pendant longtemps… bref ! De plus les alentours ne sont pas franchement divertissant : désert à gauche, désert à droite… heureusement les trous dans la route par endroit nous font nous tenir éveillés !

no comment !
Attention, un tournant !
Forcément, on enquille les km et on passe les 8000 !

Le sable traverse la route par risée

On rencontre des animaux !

Les dromadaires sauvages (?) en plein désert
On s’est bien marré avec les bousiers

Et on approche aussi parfois de zones civilisées (ou moins).
Nous n’avons pas beaucoup l’occasion de nous arrêter pour rencontrer les gens à cause de notre visa de transit très court, mais nous avons quand même un petit aperçu.

Vive la civilisation !! En sortant du désert, nous avions comme l’impression de ne plus respirer…

Les petits quartiers classiques que nous avons traversés

Jeunes et belles !

Jeune et re-belle !

IciC’estCommeCa

Au travail bande de fainéants !

Coucou quand même !

Contre toute attente, le Turkménistan nous a plu. Nous avons apprécié le camping sauvage, les gens que nous avons croisés ont été ultra sympathiques, comme si le fait de nous voir provoquait une joie incroyable, et ça, ça n’a pas de prix !