TJK_4474

Préchauffe Pamir : de Dushanbé à Kalaikhum

Où est Charlie ?



Depuis Dushanbe, on file droit vers le Pamir, nous sommes bien motivés, bien préparés, fin prêts !
L’itinéraire est facile, nous allons suivre la M41 jusqu’à Osh dans plus de 1 000 km – c’est ce qu’on croit au début ! Les prochains articles vont vous montrer que ce n’est pas si simple…

Mais pour l’instant, nous allons vous raconter ce petit échauffement qui consiste en rejoindre Kalaikhum depuis Dushanbe en passant par un petit col nommé Sarindash.

A pic sur la rivière tourmentée

Attention aux troupeaux

On commence à prendre de la hauteur !

Petit tour de piste !

Cette fois on est vraiment haut !

Huuuge! On voit la route que l’on a empruntée quelques heures auparavant !

Hé ! Hé ! Nous ne sommes pas encore dans le Pamir et on peut dire qu’on en bave quand même ! Il nous faut quatre jours environs pour rejoindre le bas du col. Tout au long de la vallée, nous traversons des rivières à gué, des coulées de boues et des pierriers tant bien que mal et si c’est pas toujours en selle, c’est toujours mieux que les 4×4 et les camions qui restent embourbés !

Traversée à gué avec montagne striée en fond
Petite rivière et grand dévers

Nous traversons aussi quelques villages où les gens nous offrent du pain et du thé, en nous racontant que l’hiver, ils restent à attendre dans leur maison pas isolée que les trois mètres de neige fondent…

Nous allons juste plus vite que les bergers en transhumance!

Ensuite, il faut bien passer la montagne ! Pour grimper jusqu’au col, nous empruntons une piste parfois asphaltée, parfois beaucoup moins. Nous sommes tout seuls, et parfois,en plusieurs heures à rouler, nous ne croisons pas âme qui vive. Du coup, je n’hésite pas à “prendre une douche” à l’aise dans la rivière au bord de la route. Évidemment, c’est ce moment précis que choisi une des seules voitures croisée pendant deux jours d’ascension pour débouler droit sur moi… Grand moment !

On arrive en haut près du col, les montagnes s’étendent devant nous !

Bref, nous arrivons là-haut (3252m tout de même !) en roulant dans des couloirs de neige sur une route où il y a même de l’asphalte ! Mais nous ne nous attardons pas à cause du froid et de l’heure tardive.

Passage à l’étroit entre la neige qui ne fond pas quand nous sommes en nage !
Petit abri “bus ?” à 3252,80 m !!

On était tout en bas !

La descente est époustouflante. Nous tombons à pic dans une nouvelle vallée à l’allure toute différente. Sous nos roues, des devers de plusieurs centaines de mètres qui donnent sur un torrent en furie. Des vaches se baladent par ici et le cri des marmottes raisonne dans cet amphithéâtre géant !

Quelques lacets de piste à descendre !

La rivière est recouverte de neige.

Here, nous avons passé notre premier grand col, on peut dire que de là-haut, le paysage est spectaculaire !

5 thoughts on “Préchauffe Pamir : de Dushanbé à Kalaikhum

Comments are closed.