TJK_4799

Vue sur l’Afghanistan


Arrivés à Kalaikhum après notre premier ‘petit’ col, nous déjeunons dans un petit kiosque donnant sur la rive d’en face, et nous passons le repas à nous demander ce que peuvent bien être les bâtiments d’en face : cela ne ressemble pas auc constructions que l’on a pu voir jusqu’à présent : sûrement un hôpital, car les gens sont habillés tout en blanc… mais où est le pont ? Ce n’est pas très facile d’accès avec cette grosse rivière. Et bien non, nous avions tout faux pendant une bonne heure : c’est l’Afghanistan que nous voyions juste en face, de l’autre côté de l’Amou-Daria !

Afghan beach !
Village afghan

Wouah ! Nous allons voir des afghans pour de vrai ! Nous allons même les observer pendant plusieurs jours, le temps de remonter la vallée partagée jusqu’à Khorog – et peut-être un peu plus !

Les Afghans qu’on voit sont des pamiris comme les autres : ils pêchent, ils transportent des denrées d’un endroit à un autre, ils cultivent et ils construisent, rien de bizarre en somme !

Parfois, on les voit de très loin ! Ceux-là étaient à peine visible à l’oeil nu !
Sur cette route, on aperçoit surtout des animaux et des gens à pied, très peu de véhicules peuvent emprunter la route escarpée.

Parfois des motos lorsque la zone est habitée.

Rien de bizarre ? Il y a quelques différences tout de même : la route a juste l’air un peu plus casse-gueule (les ânes eux-mêmes ne passent pas à certains endroits, donnant lieu à des déchargements/rechargements sur de nouveaux ânes de l’autre côté…), on aperçoit quelques fantômes en plein jour et les types ne portent pas de slip (photo à l’appui !) !

Fantôme droit devant !

Vous voyez un peu ce qu’il y a au milieu de la montagne ?
Il y a une route en construction !
Petite partie de pêche…
Tout nu !

Enfin tout de même, passer autant de temps le long de cette frontière à essayer de communiquer par grands signes et cris indistincts, cela fait quand même un drôle d’effet ! On aurait pu pousser le vice en faisant une excursion dans le pays étant donné qu’il y a des structures touristiques accessibles depuis le Tadjikistan (pour ceux que ça intéresse !).

On a eu aussi un petit aperçu des relations parfois tendues entre tadjiks et afghans. Ils ne se rencontrent quasiment jamais, ils ne se comprennent pas, mais ne s’aiment pas quand même ! Jet de pierre d’un côté à l’autre semble être courant lorsque la rive est assez étroite !

Voilà un endroit où la rivière est très étroite, il est facile de jeter des cailloux d’un côté à l’autre !
Pour réveiller ce chameau, les tadjikes n’y vont pas de main morte !
Mais le berger d’en face n’est pas très content…

Et ben nous, on les aime bien !

4 thoughts on “Vue sur l’Afghanistan

  1. Anonymous

    Merci pour ces quelques mais déjà splendides photos de l’afghanistan. Cela donne un avant goût de ce pays magique, magnifique! Allez vous tenter une excursion? Il paraît selon un afghan rencontré dernièrement que le sud est du pays est hors de danger? Ah si vous pouviez ramener des photos de ces grans lacs du band y amar que décrit si bien Joseph Kessel, qui a su pénétrer l’âme de ce pays dans son meilleurs livreLes Cavaliers”. Si vous pouviez faire un peu plus de photo, peut être une que je pourrais mettre sous verre? @+ les aventuriers au grand sourire!! Laetitia

  2. Anonymous

    J’adoreLes cavaliersde Kessel !
    En effet l’âme sauvage du pays y est vraiment retranscriteen y incluant un brin de folie indéniable !

    Tchege

  3. GuilhemEglantine

    Commentaire a 4h03 du matin : on reconnait bien la les expats !
    Nous on a pas trop vu l`ame sauvage du pays, a part quand ils se jettaient des pierres entre bergers Tadjiks et Afghans !

  4. Anonymous

    Oui, c’est exactement ça, c’est sauvage et en effet les rapports humains n’y sont pas tendres. Le livre de Kessel retranscrit bien la dureté de ce pays et ce n’est pas toujours facile de s’y faire. Il y a des passages très durs au travers de la description de paysage magnifiques! Bonne route Laetitia

Comments are closed.