GRE_6323

Lamigration Vs Cycloreveurs

Ce matin là, nous partons tôt. Nous n’avons pas très bien dormi parce que le terrain trouvé hier soir de nuit était doublement en pente (7% dans le sens de la longueur et 3% en largeur ! Pas étonnant que j’ai fait des rêves d’escaliers toute la nuit et que Guilhem ait glissé pour se retrouver blotti dans le fond de la tente !)
En plus, nous n’avons pas de petit-déjeuner, c’est terrible…
Heureusement, nous nous sommes postés stratégiquement juste à côté d’un Carrouf !
Nous garons nos bolides à l’entrée. Je vais faire les courses pendant que Guilhem profite du Wi-Fi.
Et en revenant, surprise, un tandem français garé à côté de nous et un petit mot de « bon voyage ! » sur mon vélo !


Hé ! Hé ! On les attend de pied ferme ces deux-là, ce hasard est trop incroyable !!
En attendant qu’ils terminent leurs courses, on se pose déjà mille questions. On espère secrètement avoir trouvé des compagnons de route vers Istanbul, mais on apprend vite que nous ne ferons que nous croiser…
Alors voilà, nous avons beaucoup de choses à nous raconter, du coup, la matinée se passe, debout dans le hall surchauffé du Carrouf, à faire connaissance avec Hélène et Olivier et leur « migration », de Paris à Bordeaux en passant par … toute l’Europe !
C’est vraiment surréaliste cette rencontre !
Heureusement, nos estomacs de sportifs nous rappellent à la raison et nous allons nous installer confortablement dans le champ en face pour pic-niquer.


Nous échangeons nos expériences de rencontres, de cuisine et de bivouac, et nous nous rendons compte que nous vivons plus ou moins les mêmes choses. Enfin des gens qui nous comprennent dans ce périple !!


Il y a des anecdotes à la pelle, de quoi voir le soleil décliner et nous décider à installer notre campement ensemble.


Voilà, nous nous installons donc au « camping Carrefour », avec toutes les commodités : toilettes, lavabos pour la vaisselle et la lessive, wi-fi et « petit » supermarché. Nous observons les habitudes bien réglées de ces voyageurs expérimentés (cela fait déjà 9 mois qu’ils sont partis !), ça nous donne des idées pour la suite, même si je ne suis pas sûre que nous mettions notre réveil à 5h50 tous les mains désormais !!


Le matin, après des tests plus ou moins concluant des destriers des autres (vous retrouverez sans doute les vidéos tournées sur leur site, lamigration.com), nous reprenons notre route. On est à bloc, riche d’une expérience partagée, de conversations dignes de ce nom et d’une bonne adresse dans le bassin d’Arcachon pour notre retour !
Merci les amis !

Une réflexion au sujet de « Lamigration Vs Cycloreveurs »

  1. Anonymous

    Nous sommes les parents d’Olivier de lamigration.com
    Votre rencontre est vraiment surprenante, que d’expériences à échanger.
    Bon courage pour la suite et peut-être à se rencontrer sur le Bassin d’Arcachon à votre retour.
    Gérard et Marie-France Bouillaud

Les commentaires sont fermés.