Archives pour la catégorie WTF

RUS_6341

WTF billes oranges comestibles

Durant toute cette période de « camionnage », nous mangeons bien, même très très bien ! Et oui, en camion, on peut transporter un peu plus de matos qu’en vélo, du coup, Anne So et Max nous mijotent des petits plats avec toute sorte d’épices, de sauces et de vinaigrettes avec même des produits qu’ils transportent depuis la France ! On mange même dans de vrais assiettes en porcelaine et du thé infusé dans une vraie théière !
C’est que du bonheur pour nos papilles, nos estomacs et nos cœurs en somme !

Mais il faut parfois savoir rompre la monotonie des saveurs, et pour ça, nous, les cyclorêveurs, nous sommes champions ! Voilà que nous partons en quêtes de vivres dans un supermarché. Nous sommes tous les quatre et nous tombons en arrêt devant le rayon des poissons avec toute la variété de tarama, œufs de poisson et poissons fumés qu’on peut trouver en Russie. Et voilà, nous repartons avec un sachet – c’est déjà douteux, de ce qui semble être des œufs de saumon.

 


Mais lorsque nous ouvrons le paquet, nous voyons ces petites billes oranges fluo s’étaler dans l’assiette. Je lis les ingrédients (les autres avaient bien vérifié qu’il n’y avait pas de « E machin »), et je me rends compte qu’il s’agit d’œufs reconstitués… Ils sont même très fiers d’inscrire sur le paquet « imitation d’œufs rouges » (en russe bien sûr) ! Bon, on goûte quand même, c’est un peu salé, un peu mou, un peu liquide mais absolument rien à voir avec des œufs de poisson !

La prochaine fois, nous tâcherons de regarder les ingrédients avant d’acheter un produit bizarre !

UZB_4059

WTF : l’eau en Ouzbékistan

La gestion de l’eau dans ce pays nous a parue quelque peu saugrenue.

Tout d’abord, nous avons souvent vu des canalisations déborder d’eau et des arrosages automatiques en pleine journée jusqu’à inonder les pelouses alors que nous avons traversé d’immenses zones désertiques (sans parler de la culture du coton…).

Ensuite, les canalisations d’eau fermées sont pour le moins originales. Comme elles ne sont pas enterrées, elles doivent être adaptées à la circulation humaine, et voilà ce que ça donne :

Ben oui, il faut bien pouvoir rentrer le tracteur !

Enfin, dans les zones un peu plus montagneuses, lorsqu’il y a des orages, les torrents détruisent tout. En effet, l’eau arrive avec un débit beaucoup trop important et sur des périodes très courtes alors que les canalisations ne sont pas du tout prévues pour. Plusieurs fois, nous avons vu ces torrents transporter des troncs d’arbres ou nous avons dû traverser des rivières qui passaient complètement sur la route.

Un peu compliqué pour les voitures aussi, et pourtant, là, c’est sec !

TKM_23581

WTF : un sourire en or !

A l’approche d’un mini market, nous voilà éblouis par une étrange étincelle. Il semble que cela provienne de la femme derrière son étal. Elle nous sourit… mais oui, c’est bien une dent en or que nous apercevons ! Que dis-je ? Un sourire en or !


Et oui, pas de demie mesure ici, on dirait que c’est la mode de se faire refaire la totale en or ! Et ça ne concerne pas que les vieux pépés, nous croisons des jeunes femmes d’à peine 30 ans avec un bon paquet de dents dorées !

Voilà, si Guilhem a encore des problèmes de dents, nous avons la solution !
En tout cas, on sait où Joey Star a trouvé l’inspiration pour son look de vandale !

IRN_1093

Tu veux un coup de batte ?

Pour vous, en exclusivité, nous vous livrons les secrets d’un sport traditionnel et sacré en Iran, et qui par sa nature est interdit aux femmes (pour la pratique bien-sûr, mais aussi pour le regarder pratiquer !).

Explications :

Vous vous demandez à quoi servent ces grands boucliers ? A vrai dire nous aussi, personne ne s’en étant servi…

Passons au vif du sujet :


Sur fond de chant scandant de la poésie avec des percussions, les athlètes se mettent en rond dans le « ring » :

Tout d’abord, échauffement à base de technique du tourni

Ce sera plus visuel en vidéo :


Ensuite, les athlètes prennent chacun deux sortes de grosses battes de baseball très lourdes. Nous nous demandions à quoi pouvaient bien servir ces engins lorsque nous les voyions à vendre dans les magasins de sport.

En fait, ce sport s’apparente à une sorte de body-building : les athlètes manient les battes en rythme pour se faire les muscles, tout simplement. Et le résultat est convaincant :

Des pecs prêts à faire craquer le T-shirt !

Un autre outil est cette barre fer munie de nombreuses rondelles : nous n’avons pas eu de démonstrations, alors Églantine s’en est chargé !




Les observateurs attentifs auront remarqué les brochettes de femmes regardant les sportifs, alors que nous disions que cela leur était interdit…

C’est effectivement interdit, sauf à Yazd, allez savoir pourquoi ! Par décence, les sportifs mettent simplemnt un T-shirt au lieu d’être torse nus (groar ! )

IRN_0951

J’t’adore tchador !

Des voiles, nous en voyons beaucoup depuis la Turquie.  Et à l’époque, « tchador » voulait dire « tente ». Mais ici, la signification la plus courante est bien celle du « voile intégral », et d’ailleurs, nous n’avons eu l’occasion de planter notre tente que peu de fois dans ce pays!
Mais des tchadors, à partir d’Isfahan, nous en voyons énormément ! Alors, chacune sa technique, avec des manches, sans manche; tenu avec la bouche, par dessous le bras; avec un oeil qui dépasse ou des talons aiguilles; quelle variété !

wouh, un talon dénudé !


Même les panneaux de signalisation portent ce voile noir de la tête aux pieds !


Et moi, à plusieurs reprises, je dois me couvrir de cette espèce de drap !

A Mashaad, pour visiter le mausolée de l’Imam Reza

A Yazd pour entrer dans la mosquée le soir !