Tag Archives: vidéo

Vidéo : One Day In Mongolia !

Oui, bon, le titre en anglais, c’est juste parce que ça fait plus classe !Pour vous décrire un peu comment nous vivons la Mongolie, difficile à décrire et à prendre correctement en photo, voici une petite vidéo d’un jour en Mongolie : un jour pas exactement comme les autres, car on a eu des petites surprises, mais cela donne le ton !

Nous verrons par la suite que le temps est effectivement bien capricieux en Mongolie, passant d’une chaleur étouffante à un froid glacial, du jour au lendemain ! Vivement la montée du niveau de la mer, pour qu’ils puissent un peu profiter d’un climat moins continental.

TJK_5184

Murgab, la grande ville du Kirghizistan, et lac Karakul

Après lagrande ville”, Murgab, un petit obstacle à passer :
Ca se corse : un col à 4655m se profile, et à cette altitude, on ne fait pas trop les malins !

Nous faisons donc le plein de nourriture et de benzine avant la grande ascension.

Ville de Murgab, en plein bazaar : tous les magasins sont installés dans des containers reconditionnés !

Ne pas chercher de station service comme un peu partout ailleurs : il s’agit ici du container marqué A3C !

Nous passons sur les difficultés du col, pour insister sur la jolie descente qui le suit :

Nous arrivons ensuite au lac Karakul, visible au loin depuis une vingtaine de kilomètres.


Lac Karakul, d’une couleur éclatante par beau temps. Malheureusement pour nous, le temps commençait à se dégrader un peu

Sur les bords du lac, on trouve un petit village peuplé essentiellement de yaks, de moutons et d’ânes, mais on y a quand même rencontré des gens : des Kyrghyzes essentiellement, alors que nous sommes au Tadjikistan. En effet, nous apprenons que le millier d’habitants sont kyrghyzes, sauf la vingtaine de militaires tadjikes qui habitent dans l’énorme garnison soviétique abandonnée au trois quart.


Comme à la playa !! Le temps n’a malheureusement pas permis à Eglantine de piquer une tête !

Attaque de nuage au dessus du lac : notre nuit près de celui-ci ne les a pas dissipés, et c’est sous un ciel gris que nous continuons notre route vers le Kirghizistan
Vue du lac depuis la tente

Les yaks paissent juste à côté de notre tente !

Les yaks ont des couleurs fashion !

Ils font quand même un peu pitié, avec leur laine qui se détache

Corne de bête, sur le bord de la route !


Bon, et puis ça n’a pas grand chose à voir, mais entre temps, on danse un peu ! (事实上, on aurait dû poster cette vidéo dans l’articleBarage au check point : flic ripoux en vue !”, mais disons qu’on fait bien ce qu’on peut !


TJK_5031

Plateau du Pamir

Maison typique du Pamir : cube blanc avec portes et fenêtres bleu ciel

En passant, pour tous les cyclos, nous recommandons grandement le Homestay Marco Polo à Alichur : les personnes sont extrêmement gentilles, et la douche est un vrai sauna : cela fait du bien, surtout lorsque l’on vient de la Vakhan Valley !

Petit lac totalement transparent, reflétant le ciel avec une jolie couleur turquoise

Un de nos premiers yaks véritables !

Les yaks ne pouvant pas vivre au dessous de 3000m (quelle drôle d’idée), ils sont souvent croisés avec des vaches : le résultat, appelé dzo, est un animal présentant des ressemblances plus ou moins poussées avec l’un ou l’autre de ses parents, et estutilisablecomme un yak : les bouses remplacent le bois (absent) comme combustible, et ils remplacent les voitures (presques inexistantes) comme moyen de transport.

La route est belle, les paysages sont beaux : c’est un vrai plaisir de rouler là-haut !

Quelques camions chinois circulent sur cette route, pour contruire ou entretenir les routes.

Valléefertile” : cela reste tout de même assez limité comme verdure

Eglantine embrasse le paysage !

A Murghab

Les alentours de Murgab sont constellés de boîtes de conserve rouilléesPas de retraitement des déchets par ici.

Corne d’un Marco Polo Sheep ?

Ligne de partage des eaux !

La tempête de sable nous talonne ! 快速, vite !

Profitons tant que c’est plat !

Spécial bonus, une vidéo !

TJK_5088-1

Pamiris

Il n’y a pas grand monde sur cette fameuse M 41. Nous voyons essentiellement des bergers ou des conducteurs de camions chinois (les camions sont chinois, les chauffeurs semblent plutôt d’Asie centrale !).

突然, nos rencontres sont peu nombreuses et assez furtives, mais les portraits méritent d’être publiés tout de même.

Dans le plateau du Pamir, il y a surtout des kirghizes :

Jiéna, “bossdu homestayMarco Polooù nous nous sommes bien reposés après la vallée Vakhan

Le chapeau Kirghize, merveilleusement porté avec ces yeux rieurs !

Une jeunette de 63 ans, un bébé tout nu dans le dos, peut-être que ce n’est pas le sien !

Réparation de yourte en cours !

Nous ferons peut-être plus de rencontres dans les prochains pays !

Et en exclusivité pour vous : les spécialités culinaires du pays ! Voilà ce que nous avons dégusté à Khorog !

UZB_3635

Les sauvages en Ouzbékistan

Pour ceux qui voudraient savoir à quoi ressemble notre quotidien, voilà de quoi vous rassasier !!
Et oui, nous devenons un peu sauvage après tout ce temps passé sur les routes, et si nous apprécions toujours autant découvrir l’histoire et le fonctionnement des pays à travers leurs monuments, leurs villes et surtout leur population, ce qui nous fait vibrer, c’est aussi de vivre en voyageurs, au milieu de la nature, en plein dans le monde !

Pic nic dans un verger, recharge électrique

On vous écrit depuis là !

Les bivouacs en plein désert, on aime !

L’eau jaillit au milieu d’un village, on recharge

Touareg !

Trouvez la tente !

Parcours en montagne

Repos au col après la montée !

Du bon bivouac !

Début de nuit à la belle étoile pour François !

Ce que nous apprenons aussi, c’est que nous sommes toujours ce que nous sommes. Voir, entendre, sentir et goûter comment ça se passe ailleurs ne nous change pas dans ce que nous avons de plus profond, nous sommes toujours aussi fans de saucisson, toujours aussi sensibles à l’humour à l’occidentale et toujours aussi peu capables de jouer au foot en tatanes en plastic.

Et comme vous le voyez dans ces photos et vidéo, nous sommes en pleine nature, mais jamais à la mode du pays, il y a toujours un PC, un chargeur solaire, ou une tente high-tech pour nous séparer de la vie locale.