CRO_5509

Albanie Part 5 : l’accueil

En tout cas, nous n’avons jamais reçu d’accueil aussi prompt et chaleureux qu’en Albanie !
Ici, pas besoin de toquer à 5 maisons différentes avant que quelqu’un daigne nous prêter un bout de jardin pour planter la tente. Non, ici on nous sert la main, on nous invite à boire quelque chose, et après, on nous demande ce que l’on veut !
Nous avons toujours été bien reçus, la plupart du temps invités à la table du soir pour goûter aux spécialités tant culinaires que d’usage. Par exemple, on n’utilise pas de couteaux, mais on mange avec les doigts. Guilhem se fait toujours offrir un verre de Raki qu’il ne termine pas, mais « pas problème ! ». Comme il commence à faire froid, nous avons souvent dormi chez les gens, avec d’énormes couvertures !

La nuit tombe tôt à cette période et dans cette région, du coup, nous arrivons tôt chez les gens et restons longtemps à « discuter » (peu de gens parlent une langue étrangère donc nous communiquons par signes et dessins).
Voilà le procédé habituel : la personne qui nous accueille nous propose de nous installer dans le salon/ cuisine chauffée (cf article sur les maisons) et allume la télé. Là, on nous propose un café, que nous refusons pour du thé. Ensuite, commence un long jeu de mime pour essayer de se comprendre, mais la plus grande difficulté pour se comprendre n’est pas le langage mais l’état d’esprit. En effet, nous avons beau expliquer les choses, souvent, les gens ne comprennent pas notre démarche et ne l’envisage même pas (vous vous sentez visés ??). Les albanais que nous avons rencontrés se demandent comment nous faisons pour passer toutes ces frontières. Ils se demandent aussi comment nous nous lavons, comment nous dormons et mangeons, ils n’imaginent pas forcément que nous puissions avoir autant de matériel dans nos « petites » sacoches. Un de nos hôtes nous a même demandé comment nous faisions pour avoir de l’argent, et il ne semblait pas connaître la carte de crédit !
Certains de nos hôtes, cependant, connaissent un peu la France et sont conscients du décalage qu’il peut y avoir avec l’Albanie. Ils semblent parfois un peu tristes de l’état de leur pays, les déchets et la corruption entre autres, mais d’autres sont contents d’avoir le lait de leur vache « naturel » au contraire de nos grosses exploitations agricoles et tout le système sanitaire ultra sophistiqué à la française.

Clint Eastwood dans Gran Torino, nous l’avons rencontré pour de vrai !

En fait non, il est exploitant de pommes, et c’était notre dernière étape albanaise !

Grande famille, notre 2e étape !

Avec un joli perron !
Ma Maman albanaise !

Notre première étape, super ! (avec un très beau perron !)

Quoi qu’il en soit, nous en apprenons beaucoup auprès de tout ces gens, et même si c’est un peu fatigant toutes ces « discussions » où l’on ne comprend rien, c’est très enrichissant et nous remercions de tout cœur les albanais pour leur accueil !!

5 réflexions au sujet de « Albanie Part 5 : l’accueil »

  1. Anonymous

    C’est génial ces reportages documentés…ca fait vraiment « j’irai dormir chez vous » !

    Merci pour tout ca !
    Et toujours : bonne route !

    Tchegeun

  2. tinou

    Vous devriez faire des reportages pour National geo, c’est génial vos récits. L’Albanie, je ne voyais pas ça si pauvre. On devrait prendre exemple sur l’accueil en tout cas!

  3. Anonymous

    je suis contente d’avoir eu un petit aperçu de votre rencontre avec les albanais car depuis le début me manquait dans vos reportages très intéressants l’aspect humain et la réflexion sociale : qui accueille, que vivent les personnes, que peut-on partager…Merci de votre témoignage et de prendre du temps pour nous partager vos découvertes. Quelques informations sur les maisons :les maisons albanaises ressemblent à toutes les maisons des pays dits en voie de développement, des pays du moyen orient, mais aussi sur d’autres continents. Vous n’avez pas fini d’en voir, c’est la même chose en Asie ! On accroche sur les ferrailles qui dépassent du béton des porte bonheur souvent en relation avec les enfants ou les enfants à venir qui un jour peut-être ajouteront un étage à la maison. Quand à l’eau, à Beyrouth pour démarrer une lessive j’allais voir sur le « roof » si ma citerne était suffisamment pleine pour pouvoir faire marcher ma machine et d’autre part nous ne prenions des douches que quand l’eau de la citerne était suffisamment chaude, même si privilégié nous avions un chauffe-eau au gaz capricieux il est vrai. par contre, le matin la douche fraîche cela réveille bien, mais en Albanie il fait plus frais ! D’autre part, en fin d’été, il faut faire attention à ne pas prendre trop de douches, l’eau pourrait manquer. Mais savez-vous que quand nous habitions à Marseille, nous avions sur le toit de notre immeuble des citernes aussi qui alimentaient les WC obligatoirement et les douches si on voulait. C’est une ancienne méthode qui n’est pas abandonnée complètement même en France. Dans les quartiers du bassin minier, il y a des personnes que je connais (peu voire très peu fortunées) qui ont ce système, comme il ne manque pas d’eau ici, c’est moins cher. Cette eau sert aux toilettes principalement.
    Quand au papier WC, il n’est pas utilisé en orient, parlez en à Benj…A Beyrouth, nous avons eu des soucis avec nos WC qui se sont bouchés très peu de temps après notre arrivée. Nous avons été traité de sales (comme tous les français a dit notre concierge)
    car nous utilisions du papier… Après nous le savions, nous ne mettions plus de papier dans les waters même chez nous, et c’était une habitude de ne jamais mettre du papier dans les toilettes chez nous comme chez nos amis. faites attention si vous êtes reçus chez des gens, la plupart des canalisations des pays du sud ne sont pas équipées pour recevoir du PQ. Il y a souvent des petites poubelles à côté pour les occidentaux ou alors il faut utiliser la douchette. les WC sont souvent étonnants dans les pays on pourrait échanger à ce sujet ! ….merci de nous faire savoir ce que vous allez rencontrer ! Relevons un peu le débat, n’hésitez pas à nous faire partager vos rencontres !
    Bises à tous deux Anne-Françoise

Les commentaires sont fermés.