IRN_1226

Persépolis

Oh ! Un taureau barbu !


La Porte des Nations !


Persépolis, vu de haut !!

Persépolis est un incroyable site archéologique où l’on découvre moult tombes monumentales creusées dans la montagne, inscriptions babyloniennes, colonnes gigantesques et bas reliefs très détaillés construits par Darius et ses potes achéménides. A l’époque (de 521 à 331 av J-C), les persans n’étaient pas encore musulmans, mais zoroastriens. Ce sont eux qui sont à l’origine de Nourouz, la fête du printemps ou encore le nouvel an persan.

A ! A ! A la queuleuleu ! pour apporter des présents au roi !
La pièce aux cents colonnes

Un bisou au guerrier Médian, mais discrétos !

Lui il se roule un petit joint, discrétos aussi !
Le symbole de Nuruz : le lion « l’été », qui prend le pas sur le taureau : « l’hiver »

Les écritures de l’époque

Des colonnes qui font concurrence à Ephèse !

Un jour, Alexandre le Grand attaque et met le feu à tout ça. La cité n’est jamais reconstruite mais cependant, l’héritage de cet empire perse est toujours très prégnant, même après 1600 ans d’Islam !


Voici ce que nous avons retenu des quelques panneaux que nous avons déchiffrés, mais nous avons également beaucoup appris par le comportement des visiteurs. Pas un étranger à la ronde, et pourtant, c’est épaule contre épaule que nous montons les marches de la cité. Les iraniens se précipitent pour visiter ce site représentant toute la beauté et la puissance de l’empire perse. Ils sont tous très attachés aux traditions héritées des zoroastriens et sont très critiques vis-à-vis du grec qui est venu tout saccager, mais aussi vis-à-vis des diverses invasions qui ont succédées, entre autres, celle de l’Islam vers 650 après le Christ.

Emportés par la foule !

Nash-e-Rostab. Le site rassemble 4 tombes monumentales, dont celle de Darius, ainsi que de magnifiques sculptures dans les falaises !

Il est perché Darius !

Un temple de feu… peut-être, ou une kabah…peut-être ?