CHI_9851

WTF : un sale pays !

Le matin au lever :

Il fait beau ?_ben, bof, il y a une grosse brume, mais ça va peut-être se lever !

A la pause déjeuner :

C’est bizarre, la brume est toujours là… _ ah ben non, en fait c’est la poussière ambiante

En Chine, les routes sont poussiéreuses

Voilà un peu le paysage depuis que nous sommes entrés dans la « vraie » Chine, c’est-à-dire depuis que nous avons quitté la Mongolie Intérieure. Les montagnes sont belles, mais on ne les voit pas très bien avec la brume…

Les routes sont bourrées de camions qui crachent gaz d’échappement, poussières de freins et autres cochonneries. Ils sont battus par les « touk-touk » trafiqués qui sont utilisés comme utilitaires pour transporter des tonnes de choses et qui tournent souvent à un carburant non homologué. Tout ce trafic soulève joyeusement la poussière qui s’entasse sur les routes malgré les balayeurs en grand nombre.

Balayeur au milieu de rien

Vous ne le voyez pas, là-bas, dans le fond, en orange, avec son grand balais ?

Tout ça, ça nous va droit dedans, un peu plus directement  que la poussière générée par les usines, les mines et les carrières en tout genre…

Carrière de pierres dans le nord de la Chine

Voilà de sacré blocs de pierre gris foncé, prêts à être découpés en plaques puis exportés vers votre magasin de matériaux préféré !

Nous comprenons pourquoi le masque est à la mode et nous sommes stupéfaits par les chinois qui ne portent aucune protection pour les yeux lorsqu’ils se déplacent en deux roues, sûrement parce qu’ils sont précurseurs dans la technologie des yeux bridés !

La poussière se dépose sur nous au fil de la journée

Ben, il est bizarre ton bronzage, il part au lavage !

Poussière de Chine sur Guilhem
C’est ça de rouler la bouche ouverte, on a de la poussière entre les dents (et un peu sur les joues, mais ça c’est classique !)

Nous avons passé notre pire quart d’heure cyclo quand nous sommes tombés dans un embouteillage de camions sur une dizaine de kilomètres, après ça, on a la marque des lunettes et la gorge qui gratte ! Mais surtout, nous commençons à vouer une haine sans précédent aux camions chinois (qui klaxonnent pour couronner le tout !)!

A l'approche de Zhengzhou, dans la brume poussiéreuse

N’est-ce pas charmant ce petit coin pour la pause de 10h ?!

Vous trouvez ça déprimant ? Nous aussi un peu. Peut-être qu’en zone urbaine où, de toute façon, il n’y a pas grand chose à voir, ce n’est pas grave de ne rien distinguer à plus de 15 mètres, mais c’est tout de même un peu frustrant, après 10 bornes de montée à 7% de ne pas voir le panorama ! Cela nous est arrivé plusieurs fois ces derniers temps !

2 réflexions au sujet de « WTF : un sale pays ! »

  1. Elea

    Hehe bon courage avec les chinois! Vous verrez au niveau du comportement ils sont tres differents de nous!
    Pour les camions, malheureusement, je peux vous dire que ce n’est que le debut: en effet, les vehicules en Chine klaxonnent pour vous prevenir qu’ils sont la pas parce que vous les genez!!!
    Bon courage, accrochez vous, il y a des endroits merveilleux a voir! Et la formule « enjoy the silece » prend tout son sens la bas!!

  2. Cycloreveurs

    Hello, merci pour le message !

    Le comportement sur la route est ce qui nous marque le plus : la conduite est « libre », c’est à dire qu’ils font un peu n’importe quoi, jusqu’à ce qu’ils se fasse klaxonner : alors seulement ils se mettent à respecter les règles de conduite. Pareil pour un passant traversant une route : il ne regarde souvent même pas avant de s’engager, étant sûr que s’il y avait quelqu’un, celui-ci l’aurait prévenu en le klaxonnant !

    C’est très gênant pour nous qui n’avons pas de klaxon, mais juste une petite sonnette, car nous ne sommes pas pris en compte dans la circulation ! De plus, on a les oreilles complètement explosées à force de se faire prévenir par les camions de leur arrivée, pourtant évidente avec le bruit qu’ils font déjà…

    Enfin bref, de toute façon c’est fini pour un temps, car nous sommes arrivés à Shanghai pour un bon mois avant de repartir vers le sud !

    A bientôt !

    Guilhem

Les commentaires sont fermés.