JAP_7069.jpg

Dans les terres de Shikoku

Shikoku est une grande île, et si nous avons été heureux d’y retrouver la mer, l’océan et toutes leurs conséquences, nous avons aussi exploré l’intérieur des terres de l’île !

En plus de rassembler parmi les meilleurs spots de surf du Japon, Shikoku permet aussi de faire du ski. On a un peu expérimenté la neige les premiers jours, quand nous nous amusions encore à grimper les collines pour atteindre les temples du pèlerinage.

Givré

Ensuite, on s’est calmé un peu et on a longé la côte.

Puis, nous avons rencontré Céline et Alex. Comme ils le disent sur leur blog, ce sont presque nos clônes (j’ajouterais : jusqu’à la couleur des cheveux !). Ils ont commencé leur voyage il y a quelque mois, alors on les a emmenés un peu dans la montagne pour leur montrer un peu ce que c’est que l’expérience, hum !

les gagnants !

A côté de leur tandem flambant neuf, nos vieilles bécanes ne faisaient pas les fières, mais nos jambes ont quand même tenu le rythme pour passer les cols et remonter les rivières.

Shimanto

Nous avons donc découvert quelques vallées intérieures de Shikoku. Nous avons pédalé entre les maisons traditionnelles, les potagers, les vergers d’agrumes et les onsens. Ce n’est pas très différent de la côte en somme, sauf qu’au lieu d’avoir des montagnes que d’un côté et une vaste étendue de l’autre, il y a des bosses partout !

Maison tradi Japon

Et à propos de maisons, voilà ce que nous avons découvert le long de notre parcours : de quoi faire une petite leçon d’architecture japonaise !

maison JaponDans la catégorie “maisons traditionnelles”, il y a plusieurs variétés. D’abord, le célèbre multi-toits-qui-rebiquent. Ce style est interprété et remanié à toutes les sauces, et souvent, les maisons récentes reprennent l’idée, avec des matériaux un peu moins rustiques que le torchi et la tuile en faïence vernie mais toujours un petit jardin d’arbres bien taillés en petites boules parfois ridicules. Donc celles-là, nous les voyons partout dans le pays, à la campagne comme à la ville.

ChaumièrePlus rares sont les maisons en toit de chaume que nous trouvons plutôt à la campagne. D’ailleurs, nous avons eu un peu de mal à les identifier, puisque la plupart du temps, le toit est recouvert d’une protection en taule ou même en tuiles. Ca fait comme un vesseau spatial et nous avons d’abord cru avoir à faire aux extra-terrestres !

Maison moderne Japon

Enfin, il y a la catégorie “maisons modernes”, et là, il y a bien l’équivalent du modèle “Phoenix” de chez nous, soit sans intérêt. A côté de cela, on trouve quelques perles qui attirent notre attention, que ce soit des maisons individuelles ou des quartiers entiers, ça inspire !

4 réflexions au sujet de « Dans les terres de Shikoku »

  1. Hugues

    Je confirme: c’est uniquement grâce aux collants que je vous ai distingué tant la ressemblance est parfaite!
    Bon courage à vous quatre.

    H.

  2. Ping : Edito : les Cyclorêveurs actuellement à Tokyo ! | Cyclorêveurs : Récits

Les commentaires sont fermés.