Nous, on est toujours aussi sexy avec notre look de voyageux, n'est-ce pas ?

Notre Laos

Il faut qu’on vous raconte un peu comment nous vivons les choses dans ce pays (enfin, le nord du pays déjà) !

Et oui, il y a beaucoup moins d’idées préconçues sur ce pays que sur la Chine (et ce n’est pas la seule différence qu’il y a entre les deux pays !), mais pour autant il y a quand même des choses à raconter !

Tout d’abord, pour reprendre la comparaison avec la Chine, et maintenant que nous avons parcouru un peu de route dans le pays, voilà quelques détails fort marquants :

La fleur de frangipanier, qui sent tellement bon et qui est le symbole du pays

L’organisation « urbaine »

Il y a très peu de villes mais beaucoup de villages, et en plus, les constructions ne sont pas d’immenses tours en béton, mais des petites maisons en bois et bambou (un peu comme celle du premier petit cochon comme vous le savez !). C’est bien agréable de traverser ces villages bien vivants, où les gens semblent vivre ensembles et non côte à côte.

Cage à poule mobile, malin !

Non, ce n’est pas le jus de fruit local comme je l’ai pensé au début, mais la station essence…

La nourriture

Les restaurants (en dehors de ceux que nous trouvons dans les lieux très touristiques) servent exclusivement de la soupe de nouilles ! Fini les festins aux saveurs variées, maintenant, au déjeuner, c’est soupe aux nouilles de riz… Heureusement donc qu’il y a les endroits touristiques pour que nous puissions nous rattraper en trouvant du PAIN ! Houra, ça faisait un moment, mais nous carburons à nouveau aux « baguettes » grillées tartinées de confiture le matin (et pour tout vous avouer, on a même craqué sur un pot de Nutella…)

intéressé par le Nut’ ?

Les gens

Les femmes sont séduisantes avec leur sourire enchanteur, leurs traits fins et leur jupe en tissu (souvent) local. En même temps, ici, les jeunes filles ne vont pas à l’école en jogging mais en jupe traditionnelle et chemise, ça change peut-être la donne ! Elles portent souvent leur bébé (ou celui d’une autre) dans un tissu autour d’elles quelle que soit leurs occupations. Du coup, c’est bébé dans le dos pour couper du bois, bébé sur le côté pour faire les courses et bébé sur le ventre en moto !

Du côté des hommes, je n’arrive pas à savoir. Nous croisons le même type de coiffures extravagantes qu’en Chine, et pour ce qui est du style vestimentaire, c’est aussi un peu pareil, beaucoup portent une tenue de camouflage type treillis militaire. S’il y a une guerre, ils sont déjà tous équipés !

Il y a beaucoup beaucoup d’enfants, et ils se précipitent pour nous dirent bonjour ! Enfin dès qu’ils sont assez grand, avant ce sont les parents qui leur font faire coucou en nous voyant ! Il y a de nombreuses autres choses à dire là-dessus, et d’ailleurs, nous leur consacrerons un article rien qu’à eux !

Nous, on est toujours aussi sexy avec notre look de voyageux, n’est-ce pas ?

La nature

Alors que nous étions visiblement dans la jungle dans le sud du Yunnan, une fois la frontière passée, les collines sont ravagées. Nous voyons beaucoup de parcelles incendiées, des versants entiers à moitié exploités mais pas tout à fait, avec trois bananiers qui se battent sur un hectare, et ce, même dans les zones soit-disant protégées. D’après certains, ce serait de la faute du grand méchant chinois qui, pour préserver sa jolie jungle, viendrai exploiter celle du voisin. Mais si c’était vraiment cela, les parcelles seraient effectivement exploitées, non pas laissées en friches comme c’est le cas. Serait-ce une exploitation « sauvage » par les locaux, pour le bois de construction, de cuisson et de chauffage ? C’est ce qui me paraît le plus plausible, mais dans ce cas, comment ce fait-il que ce ne soit même pas contrôlé dans les zones protégées ? Bref, nous n’avons pas trouvé de réponse, nous déplorons seulement les dégâts…

Nous sommes en pleine réserve et voilà le paysage…

Ici, c’est une belle démo du avant/après

Mais c’est tout de même époustouflant par moments !

Mer de nuages qui ne mettra pas longtemps à se lever dans la matinée !

En conclusion, le pays est donc bien différent de son voisin !

[youtube http://youtu.be/77rV3oYnLq8]

Nous nous promenons tranquillement, difficile d’être stressé quand nous entendons du reggae dans tous les villages, ou que notre chemin est bordé de bars et de Guesthouses aux enseignes Beerlao. D’ailleurs, et on ne nous y reprendra plus, à force de voir les enseignes, nous avons fini par la goûter cette fameuse bière : avec la chaleur et l’effort, même en partageant une bouteille pour deux, je ne vous raconte pas les crampes que ça nous a donné dans les montées !

Ca, c’était notre réveillon de Noël !